INVOCATION

Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ,

l’amour de Dieu le Père

et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous. – Amen.


EINFÜHRUNG/OUVERTURE

Das Reich Gottes wird einst allen offen stehen, wenn Gott uns unsere Schuld und Missetat vergibt. Über Tun und Lassen und über Hoffnung und Erwartung wollen wir nachdenken. Sind Bündnisse unverbrüchlich oder nicht? Gelten Verheißungen allen? Im Wochenspruch (Joh 12,32) nach Johannes verspricht Jesus: Wenn ich erhöht werde von der Erde, so will ich alle mit mir ziehen. Im Alten schon das Neue zu erkennen, im Neuen das Alte zu bewahren, unseren Glauben in einer noch unerlösten Welt zu leben, darum geht es in diesem Gottesdienst zwischen Himmelfahrt und Pfingsten.

Bienvenue en ce dimanche  qui se situe entre les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte. Suivant les paroles du psaume 27, il porte le nom d’Exaudi, « Écoute, Seigneur, ma voix qui crie vers toi ! »Malgré ce que nous ressentons parfois comme un silence,  Dieu nous écoute et nous parle.

Si tu prêtes une oreille attentive à la sagesse, et si tu inclines ton cœur à la raison. Oui, si tu appelles l’intelligence, et si tu invoques la raison. Si tu la cherches comme de l’argent, si tu la déterres comme un trésor… Alors tu comprendras la crainte du Seigneur, et tu trouveras la connaissance de Dieu. (Proverbes 2,2-5)


 

PSALM/PSAUME

Psalm 27,1.7-14

1 Der Herr ist mein Licht und mein Heil ;

vor wem sollte ich mich fürchten ?

Der Herr ist meines Lebens Kraft ;

vor wem sollte mir grauen ?

7 Herr, höre meine Stimme, wenn ich rufe ;

sei mir gnädig und antworte mir !

8 Mein Herz hält dir vor dein Wort : /

»Ihr sollt mein Antlitz suchen.«

Darum suche ich auch, Herr, dein Antlitz.

9 Verbirg dein Antlitz nicht vor mir,

verstoße nicht im Zorn deinen Knecht !

Denn du bist meine Hilfe ; verlass mich nicht

und tu die Hand nicht von mir ab,

du Gott meines Heils !

10 Denn mein Vater und meine Mutter verlassen mich,

aber der Herr nimmt mich auf.

11 Herr, weise mir deinen Weg

und leite mich auf ebener Bahn

um meiner Feinde willen.

12 Gib mich nicht preis dem Willen meiner Feinde !

Denn es stehen falsche Zeugen wider mich auf

und tun mir Unrecht.

13 Ich glaube aber doch, dass ich sehen werde

die Güte des Herrn im Lande der Lebendigen.

14 Harre des Herrn !

Sei getrost und unverzagt und harre des Herrn !

Herr, höre meine Stimme, wenn ich rufe;

sei mir gnädig und antworte mir!

 

PSAUME 27

Écoute, Seigneur, ma voix qui crie vers toi,

prends pitié de moi et réponds-moi ! Alléluia !

Le Seigneur est ma lumière et mon salut,

de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est la forteresse de ma vie,

devant qui tremblerais-je ?

Mon cœur m’a redit ta parole : « Cherchez ma face ! »

C’est ta face que je cherche, Seigneur.

N’écarte pas ton serviteur avec colère,

ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut.

Enseigne-moi ton chemin, Seigneur,

conduis-moi par des routes sûres.

Ne me livre pas à la merci de l’adversaire :

contre moi se sont levés de faux témoins.

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur.

Espère le Seigneur, sois fort et prends courage.Amen.


BEICHTGEBET/ DEMANDE DE PARDON

Gnädiger Gott, wie oft ist deine Weisung enthalten in den Worten von Eltern und Lehrern, von Kirche und Gemeinde. Wir nehmen sie meist nicht wahr, halten solche Reden oft für leeres Geschwätz, das mit uns nichts zu tun hat. Öffne unsere Ohren, damit wir deine Stimme in den Stimmen der anderen heraushören.  Erbarme dich unser. Herr, unser Gott, es gibt so viel Schuld, die verdrängt wird, die unser Verhältnis zu dir und unseren Mitmenschen belastet. Wir bitten dich, mache uns frei von Schuld und Angst. Zu dir rufen wir: Erbarme dich unser. Amen

Le psalmiste dit :  « Écoute, Seigneur, ma voix qui crie vers toi ! » Mais n’éprouvons-nous pas des difficultés  à entendre la voix de Dieu  et à nous écouter les uns les autres ? Malgré ce que nous ressentons parfois comme un silence, tournons-nous vers Dieu qui nous écoute et nous parle. Seigneur, écoute et prends pitié ! Amen


ANNONCE DU PARDON

Le Dieu de Jésus-Christ nous libère de notre péché pour que nous vivions dans la certitude de son pardon et dans la liberté. Amen.

Christus ist der Abglanz von Gottes Herrlichkeit und das Ebenbild seines Wesens und trägt alle Dinge mit seinem kräftigen Wort und hat vollbracht die Reinigung von den Sünden und hat sich gesetzt zur Rechten der Majestät in der Höhe.  (Hebr 1,3) Wir dürfen gewiss sein. Der barmherzige Gott hat sich uns zugewandt in Christus, durch den die Macht von Angst, Sünde und Tod überwunden ist. Aus seiner Versöhnung können wir leben. Was gewesen ist, soll uns nicht beschweren. Was kommt, muss uns nicht schrecken. Gottes Gnade ist unseres Lebens Freude und Kraft.  Amen


COLLECTES/TAGESGEBET

Seigneur Dieu, tu as élevé auprès de toi ton Fils bien-aimé où il intercède en notre faveur. Envoie sur nous ton Esprit saint, afin qu’il nous fortifie et nous fasse parvenir en ta présence. À toi la louange et la gloire, aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen.

Gott im Himmel und auf Erden. Dein Licht erleuchtet uns und dein Wort will unser Herz verwandeln. So sende deinen Heiligen Geist, dass er uns leitet in unserm Tun. Sei du bei uns, damit wir bei dir sind in Christus, unserm Herrn, heute und alle Tage bis auf ewig. Amen.


Zum Nachdenken

Johannes Calvin schreibt zum Doppelgebot der Liebe:

3. Mos 19, V 18. Du sollst deinen Nächsten lieben. Wie ein jeglicher gegen seinen Nächsten gesinnt sein soll, würde sich auf vielen Seiten nicht besser sagen lassen, als mit diesem einen Worte. Uns selbst zu lieben sind wir nicht nur übermäßig geneigt, sondern wir empfinden dazu den unwiderstehlichen Trieb: ja die Selbsthilfe verblendet uns derartig, dass sie nur zu viele Ungerechtigkeiten gebiert. Da wir also immer nur an uns denken, die Brüder aber vergessen und übersehen, kann Gott uns zur rechten Liebe nur dadurch anleiten, dass er jenen uns angeborenen und tief eingewurzelten verkehrten Trieb aus unserm Herzen reißt: dies wiederum kann nicht anders geschehen, als dass der uns einwohnenden Liebe eine andere Richtung gegeben wird. Übrigens haben die päpstlichen Theologen aus unserem Gebot in der törichtsten Weise gefolgert, dass die Selbstliebe die oberste Stelle behaupten müsse: denn sie werde zum Maßstab genommen, an welchem dann die Liebe zum Nächsten gemessen werden solle. Als ob Gott ein Feuer, das schon mehr als nötig brennt, noch weiter anfachen wollte! Die Absicht ist vielmehr, uns von unserer blinden und maßlosen Selbstliebe abzubringen: darum stellt Gott den Nächsten gleichsam an unsere Stelle und sagt, dass wir ihn nicht minder lieben sollen als uns selbst.

Johannes Calvin (1509–1564), Reformator französischer Abstammung in: Auslegung der Heiligen Schrift, 2. Band

 

exaudi jeremia.jpgexaudi illu.jpg


LECTURES BIBLIQUES

Jeremie 31,31-34  – Alliance nouvelle  31 Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je conclurai avec la communauté d’Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle. 32 Elle ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs ancêtres le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Egypte. Eux, ils ont violé mon alliance, alors que moi, j’étais leur maître, déclare l’Eternel. 33 Mais voici l’alliance que je ferai avec la communauté d’Israël après ces jours-là, déclare l’Eternel: je mettrai ma loi à l’intérieur d’eux, je l’écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 34 Personne n’enseignera plus son prochain ni son frère en disant: «Vous devez connaître l’Eternel!» car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux, déclare l’Eternel. En effet, je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché.

Jermias 31,31-34 – Der neue Bund    31 Siehe, es kommt die Zeit, spricht der HERR, da will ich mit dem Hause Israel und mit dem Hause Juda einen neuen Bund schließen, 32 nicht wie der Bund gewesen ist, den ich mit ihren Vätern schloss, als ich sie bei der Hand nahm, um sie aus Ägyptenland zu führen, mein Bund, den sie gebrochen haben, ob ich gleich ihr Herr war, spricht der HERR; 33 sondern das soll der Bund sein, den ich mit dem Hause Israel schließen will nach dieser Zeit, spricht der HERR: Ich will mein Gesetz in ihr Herz geben und in ihren Sinn schreiben, und sie sollen mein Volk sein, und ich will ihr Gott sein. 34 Und es wird keiner den andern noch ein Bruder den andern lehren und sagen: »Erkenne den HERRN«, denn sie sollen mich alle erkennen, beide, Klein und Groß, spricht der HERR; denn ich will ihnen ihre Missetat vergeben und ihrer Sünde nimmermehr gedenken.

Epheser 3,14-21 Gebet des Paulus für die Epheser  14 Deshalb beuge ich meine Knie vor dem Vater, 15 von dem jedes Geschlecht im Himmel und auf Erden seinen Namen hat, 16 dass er euch Kraft gebe nach dem Reichtum seiner Herrlichkeit, gestärkt zu werden durch seinen Geist an dem inwendigen Menschen, 17 dass Christus durch den Glauben in euren Herzen wohne. Und ihr seid in der Liebe eingewurzelt und gegründet, 18 damit ihr mit allen Heiligen begreifen könnt, welches die Breite und die Länge und die Höhe und die Tiefe ist, 19 auch die Liebe Christi erkennen könnt, die alle Erkenntnis übertrifft, damit ihr erfüllt werdet, bis ihr die ganze Fülle Gottes erlangt habt. 20 Dem aber, der überschwänglich tun kann über alles hinaus, was wir bitten oder verstehen, nach der Kraft, die in uns wirkt, 21 dem sei Ehre in der Gemeinde und in Christus Jesus durch alle Geschlechter von Ewigkeit zu Ewigkeit! Amen.

Ephesiens 3,14-21 Prière de Paul pour les Ephésiens  14 Voilà pourquoi je plie les genoux devant le Père [de notre Seigneur Jésus-Christ], 15 de qui toute famille dans le ciel et sur la terre tient son nom. 16 Je prie qu’il vous donne, conformément à la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans votre être intérieur, 17 de sorte que le Christ habite dans votre cœur par la foi. Je prie que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour 18 pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Christ, 19 et de connaître cet amour qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu. 20 A celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment plus que tout ce que nous demandons ou pensons, 21 à lui soit la gloire dans l’Eglise [et] en Jésus-Christ, pour toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!

Johannes 16,5-15 Das Werk des Heiligen Geistes    5 Jetzt aber gehe ich hin zu dem, der mich gesandt hat; und niemand von euch fragt mich: Wo gehst du hin? 6 Doch weil ich dies zu euch geredet habe, ist euer Herz voll Trauer.7 Aber ich sage euch die Wahrheit: Es ist gut für euch, dass ich weggehe. Denn wenn ich nicht weggehe, kommt der Tröster nicht zu euch. Wenn ich aber gehe, werde ich ihn zu euch senden. 8 Und wenn er kommt, wird er der Welt die Augen auftun über die Sünde und über die Gerechtigkeit und über das Gericht; 9 über die Sünde: dass sie nicht an mich glauben; 10 über die Gerechtigkeit: dass ich zum Vater gehe und ihr mich hinfort nicht seht; 11 über das Gericht: dass der Fürst dieser Welt gerichtet ist. 12 Ich habe euch noch viel zu sagen; aber ihr könnt es jetzt nicht ertragen. 13 Wenn aber jener kommt, der Geist der Wahrheit, wird er euch in aller Wahrheit leiten. Denn er wird nicht aus sich selber reden; sondern was er hören wird, das wird er reden, und was zukünftig ist, wird er euch verkündigen. 14 Er wird mich verherrlichen; denn von dem Meinen wird er’s nehmen und euch verkündigen. 15 Alles, was der Vater hat, das ist mein. Darum habe ich gesagt: Er nimmt es von dem Meinen und wird es euch verkündigen.

 

exaudi buchkunst.jpg

Jean 16,5-15   Jésus dit :  « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé,  et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité :  il vaut mieux pour vous que je m’en aille,  car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ;  mais si je pars, je vous l’enverrai. Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde  en matière de péché, de justice et de jugement. En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père,  et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement,  puisque déjà le prince de ce monde est jugé. J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,  mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,  il vous conduira dans la vérité tout entière.  En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même :  mais ce qu’il aura entendu, il le dira ;  et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ;  voilà pourquoi je vous ai dit :  L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »


 

MEDITATION / PREDIGT

Predigt Exaudi Jeremia 31 als PDF Dokument zum Download

 


Quelle merveilleuse promesse, il viendra des jours où les gens feront ce qui est bon, raisonnable et joyeux parce qu’ils l’ont dans leur cœur et non parce qu’on l’attend d’eux. On peut être curieux de connaître la „nouvelle“ que Dieu promet à l’humanité. Nous entendons la vision de Jérémie :

Jeremie 31,31-34  – Alliance nouvelle  31 Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je conclurai avec la communauté d’Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle. 32 Elle ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs ancêtres le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Egypte. Eux, ils ont violé mon alliance, alors que moi, j’étais leur maître, déclare l’Eternel. 33 Mais voici l’alliance que je ferai avec la communauté d’Israël après ces jours-là, déclare l’Eternel: je mettrai ma loi à l’intérieur d’eux, je l’écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 34 Personne n’enseignera plus son prochain ni son frère en disant: «Vous devez connaître l’Eternel!» car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux, déclare l’Eternel. En effet, je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché.

exaudi jeremia.jpg

„Voici, le temps vient… où je ferai une nouvelle alliance.“ Le petit mot „nouveau“ nous fait prendre conscience, car les nouveautés, les nouveautés attirent l’attention. Qui veut rester avec l’ancien quand il y a un nouveau modèle d’ordinateur portable, de smartphone ou une certaine marque de voiture ou la dernière mode du printemps, de l’été, de l’automne et de l’hiver ? L’existant peut encore être utile, mais il n’est pas nouveau. Les flux de visiteurs des salons de l’information et de la consommation montrent que les gens souhaitent au moins connaître les dernières nouveautés, savoir ce qui est disponible, même si tout le monde ne peut pas se permettre tout de suite. Car même si l’ancien fait encore son travail pendant longtemps, il semble valoir moins. Un objet d’occasion ou un livre lu se vend beaucoup mieux s’il est étiqueté „comme neuf“. 

Le texte biblique du sermon promet une nouvelle alliance. Cela signifie-t-il qu’il y a un vieux pacte qui a pris fin ? Une alliance est-elle terminée lorsque personne ne s’en souvient ? Un mariage est-il mort lorsque les deux partenaires l’oublient, ou suffit-il que l’un d’eux l’oublie ? Une promesse ne compte-t-elle plus si j’agis différemment de ce que je pensais ? La nouvelle obligation remplace-t-elle l’ancienne ? Cela requiert notre attention. Dans l’histoire de l’interprétation de ces versets, l’alliance annoncée a été à plusieurs reprises interprétée à la hâte comme ayant déjà eu lieu, comme une dévaluation ou une annulation de l’ancienne alliance. On a prétendu qu’avec Jésus, la nouvelle alliance était entrée en vigueur. Mais c’est une façon frivole de traiter la question probablement la plus importante de l’existence juive.

exaudi thora.jpg

L’expression hébraïque „Hinne“ au début du texte est généralement traduite par „Voir“. La traduction „Take heed“ serait plus appropriée. Le mot est une invitation à l’attention : Attention, attention, écoute. Le prophète veut attirer l’attention sur sa vision de la nouveauté, du jamais vu. Pas un mot dans les quatre lignes n’indique qu’une ancienne alliance est arrivée à son terme. Il y a des alliances que Dieu a faites avec son peuple et qui n’ont pas été respectées par l’homme. Pourtant, il n’y a jamais renoncé unilatéralement. Ses pactes restent en vigueur, continuent à s’appliquer, même si son peuple n’en fait pas usage. Dieu mentionne en effet l’alliance qu’il a conclue avec les pères du peuple lorsqu’il les a conduits hors d’Égypte, et qui a été rompue par le peuple. Néanmoins, il n’est pas fait mention du fait qu’il ne s’appliquerait donc plus au peuple d’Israël. L’alliance est toujours valable, mais elle est modifiée par Dieu une fois de plus dans une direction complètement différente.

Toutes les promesses de quelque chose de nouveau ne sont pas un accomplissement du Nouveau Testament, comme on le prétend souvent. On retrouve les annonces du Nouveau Testament déjà dans les écrits de la Bible hébraïque. Les mots familiers de la Cène dans Luc et Paul s’appuient également sur ce principe. Matthieu et Marc parlent du „sang de l’alliance“, mais pas de la „nouvelle alliance“. Le nouveau à créer se trouve déjà dans les annonces de l’ancien : Les chants nouveaux (Is 42,10, Ps 33,3 et autres), les noms nouveaux (Is 62,2), un cœur nouveau et un esprit nouveau (Ez 11,19), le ciel nouveau et la terre nouvelle (Is 65,17). Et même Paul écrit dans son Épître aux Romains à propos de ses frères et sœurs juifs : „Ils sont Israélites, à qui appartient l’adoption … de qui le Christ vient selon sa chair“ (Rm 9, 4-5a).

Toutes ces grandes images d’espoir que la Bible nous présente, Dieu les a données à son premier amour, son peuple, le peuple de la maison d’Israël et de Juda, et ne les leur a jamais enlevées. Mais qu’y a-t-il de nouveau dans l’alliance promise dans la vision de Jérémie ? Ce qui est nouveau n’est pas l’alliance qui, comme si souvent, est établie par Dieu pour son peuple et qui est soutenue par la fidélité de Dieu.

Ce qui est nouveau, c’est que cette fois-ci, Dieu choisit une voie différente pour faire entrer les instructions dans la mémoire de son peuple. Ce qui est bon a d’abord été écrit sur des tablettes de pierre, sur des parchemins et dans des collections de droit. Si les gens ne s’y tenaient pas, ils pouvaient aussi ressentir les conséquences de leurs transgressions. Les sanctions et les punitions étaient menacées lorsque les gens dansaient autour du Veau d’Or ou ignoraient les Dix Commandements. L’un des problèmes qui expliquent pourquoi les instructions n’ont pas été suivies est que les instructions ont été données de l’extérieur ; elles ont été données, apprises, thésaurisées, mais pas ancrées dans le cœur des gens. On a besoin d’enseignants, de prêtres, de théologiens pour enseigner aux gens les enseignements, pour leur apprendre la morale, la considération et la perspicacité.

Les églises, les religions, l’État et les lois ne sont que des mesures d’urgence sans lesquelles la coexistence des peuples à petite et grande échelle ne serait pas possible. Cela n’a pas fonctionné jusqu’à présent.

Les gens ont souvent oublié les commandements, ils ne les ont pas respectés. Les alliances reposent souvent sur des pieds d’argile lorsque leur but n’est pas clair, lorsque les gens eux-mêmes ne les ont pas trouvées bonnes.

Des conventions existent dans de nombreux endroits. Nous connaissons l’alliance du mariage, le vœu de deux personnes de se soutenir l’une l’autre dans les bons et les mauvais moments. Les jeunes hommes devaient autrefois faire leur service militaire dans le cadre d’une „alliance“. Dans le pays voisin de l’Allemagne, il y a la République fédérale d’Allemagne, les tribunaux fédéraux, le Bund für Naturschutz et bien plus encore. Il existe des assureurs ou des organisations appelées Allianz, ce qui signifie également fédération et association. Il existe de nombreux liens dans lesquels les gens sont censés se défendre les uns les autres, ce qui souvent ne réussit pas. Et maintenant une autre, une autre alliance, une nouvelle alliance. Non pas fait par les hommes, mais unilatéralement et complètement fondé par Dieu. Dieu veut créer une nouvelle alliance. Il aime son peuple et veut lui donner une nouvelle chance une fois de plus. A ceux qui désobéissent à ses commandements, qui ne l’aiment pas, à ceux qui sont assez souvent indifférents à Dieu. Il leur donne une nouvelle chance. Leur comportement doit changer avec la nouvelle alliance. C’est là que la merveilleuse vision de Jérémie se concrétise. Cette fois, Dieu choisit la manière d’écrire les commandements directement sur leur cœur. On pourrait dire qu’ils sont marqués de façon indélébile dans le cœur des gens comme une marque, ils ont les commandements „par cœur“. Car Dieu dit : „Je mettrai ma loi dans leur cœur et je l’écrirai dans leur esprit, et ils seront mon peuple et je serai leur Dieu“. Ils ont la chance d’avoir du bon sens, ils…

ne profiteront plus de leurs semblables. Ils feront ce qui est bon et raisonnable – non pas parce qu’ils y sont obligés, mais parce que cela vient de leur être intérieur, c’est une question de cœur pour eux. Personne n’a plus besoin de leur expliquer la volonté de Dieu ; c’est devenu une seconde nature pour eux. L’éducation religieuse des enfants, les écoles et les séminaires théologiques sont superflus. Les gens ont les commandements dans leur cœur et les gardent loin de leur cœur, ils ne sont plus brisés par le peuple. Car ce que Dieu proclame est vrai : „Et l’un n’enseignera pas à l’autre, ni un frère n’enseignera à l’autre, en disant : Connaissez le Seigneur, car ils me connaîtront tous, petits et grands.

C’est encore une utopie, le temps de la nouvelle alliance n’est pas encore arrivé. Alors, „Attention, l’heure arrive“. Et puis, le moment venu, „j’oublierai leurs fautes et leurs transgressions, je ne m’en souviendrai plus“. Ce temps est encore à venir, l’injustice et la violence existent encore, les gens deviennent encore des auteurs et des victimes. L’enseignement et l’instruction sont encore nécessaires, car les commandements de Dieu ne sont pas encore ancrés dans nos cœurs, du moins pas de façon permanente. Les anciennes conventions sont toujours en vigueur, le moment n’est pas encore venu. Et les chrétiens devraient faire attention à ne pas jouer Ancien Testament = Ancienne Alliance contre Nouveau Testament = Nouvelle Alliance.

Le peuple de Dieu n’est pas rejeté. Au contraire, nous, les chrétiens, devrions nous prosterner avec lui dans l’humilité devant notre Dieu. Nous devrions remercier Dieu pour ses annonces d’une nouvelle alliance, dont le peuple d’Israël a entendu parler bien avant nous. Les chrétiens et les juifs attendent, car l’annonce est : „Après ce temps“. L’alliance est encore à venir, alors Dieu fera aussi en sorte que son annonce se réalise : „Je leur pardonnerai leur iniquité et ne me souviendrai plus jamais de leur péché“.

Nous trouvons les premiers signes de la venue de la nouvelle alliance dans l’homme Jésus-Christ. Il a déjà eu les instructions de Dieu dans son cœur et s’est uni à Dieu. En Christ, Dieu s’est également uni à nous, c’est pourquoi le baptême et la Cène sont devenus des signes d’alliance, par lesquels nous apprenons que le sang de Jésus qui a été versé devient le sang de l’alliance. En tant que frères et sœurs de sang de Jésus, nous devenons fils et filles du Dieu qui est le Dieu du peuple d’Israël. Par conséquent, chaque Cène peut devenir un avant-goût de la nouvelle alliance qui viendra après ce temps. Il n’est pas encore là, mais il arrive. Quelle merveilleuse promesse. Amen.


CONFESSION DE LA FOI

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Je crois en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit et qui est né de la Vierge Marie. il a souffert sous Ponce-Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu au séjour des morts.

Le troisième jour, il est ressuscité des morts, il est monté au ciel, il est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, et il viendra de là pour juger les vivants et les morts.

Je crois au Saint-Esprit, la sainte Eglise universelle, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair et la vie éternelle. Amen.

 


 

Bevor wir beten:

flüchtlingslager.jpggebet youth.jpg

Nie ist der Mensch größer, als wenn er kniet.

Papst Johannes XXIII


In diesem Leben kann der innere Mensch ohne den äußeren nicht bestehen.

Martin Luther


„Ich verstehe nichts. Nur Kniebeugen, die machen wir beim Training auch immer.“ Das sagt einer meiner Konfirmanden, mit denen ich den Predigttext lese. Und mir fällt dazu etwas ein, was ich vor längerer Zeit über C.G. Jung gelesen habe. Christen fragten ihn immer wieder einmal, warum Gott nicht zu ihnen spreche, wie er es zu früheren Zeiten getan haben soll. Wenn er solche Fragen höre, antwortete C.G. Jung, denke er immer an den Rabbi. Der sei auch gefragt worden, wie es käme, dass Gott sich den Menschen früher so oft gezeigt habe. Denn heutzutage würde ja niemand mehr Gott zu Gesicht bekomme. Der Rabbi antwortete: „Heutzutage gibt es niemanden mehr, der sich tief genug bücken kann.“ Das kann Beten bedeuten: sich tief genug zu bücken, die Knie zu beugen und die Spuren Gottes in den Blick zu nehmen.

Silke Eva Schmidt


Wenn das Bete was nütze tät, was glaubste, was ich dann bete tät.

Wolfgang Niedecken, Sänger der Gruppe BAP


Wenn du beten lernen willst, dann geh´ ans Meer. Und wenn du schlafen willst, dann geh´ in die Kirche.

Dänisches Sprichwort


Wer meint, nicht zu Gott beten zu können, betet anderes an: seinen Besitz, sein Können, seinen Körper – oder was er oder sie sonst liebt. Wir können nicht leben, ohne über uns hinauszuwachsen. In jeder Liebe ist auch etwas von dem, was wir Anbetung nennen.

Nikos Tsakis (1818–1888), Griechischer Schriftsteller


FÜRBITTGEBET

Gott, wir hören deine Verheißung, dass du dein Gesetz in unser Herz geben und in unseren Sinn schreiben willst. Lass unsere Gedanken sich sammeln zu dir, dann können wir aussprechen was wir sehen und dich um dein Erbarmen bitten. Führe du uns zum solidarischen Handeln.

In Indien und Bangladesch sind Millionen vor dem Superzyklon, der auf die Küsten der beiden Länder trifft, geflohen. Menschen leiden unter Kriegen, Heuschreckenplagen, todbringenden Krankheiten und Seuchen. Corona bringt das Fass zum Überlaufen: die Kombination so vieler Krisen kann kein Land ohne internationale Hilfe bewältigen.

Gott, schreib dein Gesetz in die Herzen der Weltgemeinschaft. Lass uns erkennen, dass eine Pandemie nur mit weltweiter Solidarität im Handeln eingedämmt werden kann. Führe und leite uns nach deinem Wort.

Im weltweit größten Flüchtlingslager bei Cox´s Bazar in Bangladesch gibt es die ersten Corona infizierten Menschen. Im Lager leben 855.000 Flüchtlinge. Bis zu 12 Personen teilen sich eine Hütte, die meist aus Folien besteht und weniger als zehn Quadratmeter groß ist.

 Gott, schreib dein Gesetz in die Herzen der Weltgemeinschaft. Lass uns erkennen, dass eine Pandemie nur mit weltweiter Solidarität im Handeln eingedämmt werden kann. Führe und leite uns nach deinem Wort.

 

flüchtlingslager.jpg

Die Corona-Pandemie hat verheerende Auswirkungen auf die indigenen Völker der Welt, denn sie geht weit über die unmittelbare Bedrohung ihrer Gesundheit hinaus. Ohne Zugang zu Informationen über das Corona-Virus in ihren Sprachen sind sie in ihrer Existenz bedroht.

Gott, schreib dein Gesetz in die Herzen der Weltgemeinschaft. Lass uns erkennen, dass eine Pandemie nur mit weltweiter Solidarität im Handeln eingedämmt werden kann. Führe und leite uns nach deinem Wort.

Wegen Ausgangsbeschränkungen durch die Corona-Pandemie verlieren Millionen Kinder durch Schulschließungen ihre einzige Mahlzeit am Tag. Auf den Feldern darf weder geerntet noch ausgesät werden. Die kritische Ernährungslage in vielen Teilen Afrikas, Lateinamerikas und Asiens spitzt sich zu.

Gott, schreib dein Gesetz in die Herzen der Weltgemeinschaft. Lass uns erkennen, dass eine Pandemie nur mit weltweiter Solidarität im Handeln eingedämmt werden kann. Führe und leite uns nach deinem Wort.

Quelle: Brot für die Welt

PRIERE D’INTERCESSION

Jésus Christ, tu as répandu sur tes disciples l’Esprit saint reçu du Père :  conduis-nous par ce même Esprit. Tu nous envoies annoncer ton pardon :  rassemble-nous dans l’unité. Tu as promis que l’Esprit nous enseignerait toute chose :  éclaire notre foi. Tu as promis l’Esprit de paix :  renouvelle la terre dans la paix. Tu as promis d’envoyer l’Esprit de vérité :  donne-nous de connaître ton amour. Seigneur, ton Esprit emplit l’univers et habite chacun de nous : donne-nous le courage d’être tes témoins.


NOTRE PERE

Notre Père qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne nous aujourd’hui notre pain de ce jour,

pardonne nous nos offenses

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,

et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre nous du mal,

car c’est à toi qu’appartiennent

le règne, la puissance et la gloire,

pour les siècles des siècles. Amen.


BENEDICTION

Que le Seigneur te bénisse et te garde.
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage
et t’accorde sa grâce.
Que le Seigneur tourne vers toi son visage
et te donne la paix.